• Pré-filtre pour récupération d'eau de pluie

    Faire soi-même un pré-filtre des eaux de pluie avec des matériaux de récupération 

     

    Sur mon terrain il y a une citerne hors sol construite par les anciens.

    Au lieu de la démolir je préfère l'utiliser pour récupérer les eaux de pluie pour  l'arrosage des fleurs et végétaux du jardin. J'ai donc dévié les descentes pour les raccorder à la citerne. Le problème pour filtrer les eaux de pluie s'est très vite posé. J'ai donc testé les crapaudines...

    Au début ça laisse passer toutes les petites saletés puis à la longue cela stop tout y compris les petites particules. Le problème c'est que cela fini par boucher la gouttière et le nettoyage n'est pas pratique.

    J'ai donc conçu un bidon percé et placé directement sur l'arrivée du tuyau dans la cuve. Erreur de ma part car vraiment pas pratique pour le nettoyage.

    Il faut donc un système de filtration des petites et grosses particules et que l'on puisse vider et nettoyer facilement sans toute fois le faire après chaque averse.

    Le principe est un grand bidon avec couvercle dans lequel viendra un sceau amovible qui fera office de pré-filtre.

    Pour le filtre fin j'utiliserai un ustensile de cuisine qui a perdu sa poignée et qui servait à couvrir les poêles pour éviter les projections lors de la cuisson.

    Pour le filtre à feuilles j'utiliserai un grillage à grosses mailles.

       

    Commence par découper le fond du petit sceau pour venir y fixer le petit tamis.    

    Percer et visser avec des vis quelconques. Même si ça rouille ce n'est pas gênant.     

     Vue de dessous    

    Pour tenir le filtre à feuille, j'utilise une tige filetée traversante et d'autres petites vis supplémentaires à mis hauteur du sceau.

       

    La grille vient se poser sur l'ensemble et ne bouge pas. 

    C'est bien rigide, cela devrait tenir même si la partie supérieure est pleine de feuilles et ralentirai l'écoulement de l'eau. 

       

    J'ajoute une poignée de récupération pour facilité le retrait de la grille pour le nettoyage.    

    Même principe pour le bidon, tige et vis pour maintenir le sceau.

    Positionner en fonction du petit sceau pour garder une bonne hauteur dessous en prévision d'un complément de filtration.

    Par la suite en partie basse du bidon je pense faire une filtration anti-bactérienne à l'aide de pouzzolane, sable et de charbon.

       

    Pour la sortie ici, le pré-filtre se trouvera au-dessus de la citerne et j'utiliserais le conduit PVC qui traverse le dessus.

    J'ai donc utilisé un bout du conduit PVC sur lequel j'ai formé une collerette pour le maintient et le collage à l'intérieure du bidon.

    J'ai ensuite chauffé la partie sortante afin de lui faire prendre la forme d'un cône pour facilité l’emboîtement sur la citerne puisque du même diamètre.

    Je ne veux pas faire trop de modification surtout que la citerne est pleine, alors je m'adapte à l'existant.

       

    Pour le collage j'utilise du mastic colle qui résiste très bien pour ce type d'utilisation. Il me restait un peu de beige... peu importe.

    Bien encoller sous la collerette, mettre en place et recouvrir la collerette de mastic. Sous le bidon finir l'encollage tout autour sans faire de bourrelet qui pourrait gêner pour l'emboîtement du PVC.

     

    Voilà ce que cela donne une fois le sceau en place.

    Dans l'éventualité que le filtre soit complètement bouché, l'eau peut passer sur les cotés car le sceau est plus petit que l'intérieur du bidon.

    Ne positionnez pas le sceau trop haut, pensez au tuyau d'arrivé des eaux de pluie.

       

    Un coup de peinture pour que ce soit plus discret.

    Une fois positionné je repère l'arrivé pour percer le couvercle.

    Le coude PVC se déboîte très facilement de la partie qui passe par le couvercle afin de pouvoir le dévisser pour le nettoyage.

    Autre ajout : un câble reprend le maintient du tuyau horizontal pendant le nettoyage.

       

     

    Première averse, voici ce qui tombe des cyprès derrière la maison.    

    C'est un peu sale pour une première averse, normal c'est ce qui n'est pas retenu par les crapaudines après leur nettoyage.

    Cela fonctionne très bien et le nettoyage est très facile en sortant le sceau pour le rincer, reste à voir la fréquence de nettoyage.

       

    « Test robot Moulinex Masterchef GourmetHonda 600 Transalp 1987 »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :